« Les données collectées sur la présence de résidus de médicaments vétérinaires et de contaminants chez les animaux et dans les aliments d’origine animale révèlent des taux élevés de conformité avec les niveaux de sécurité recommandés dans l’Union européenne (UE) », assure le dernier rapport de l’Efsa, publié le 31 mars 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !