« Alors que la situation actuelle devrait permette de rebâtir une filière porcine française compétitive, l’aval à décider de torpiller les éleveurs ! tempêtent les deux syndicats dans leur communiqué de presse daté du 24 janvier 2020. En effet, depuis maintenant deux mois, le prix du porc français a entamé une chute vertigineuse, passant de 1,70 €/kg à la mi-décembre 2019 à 1,45 €/kg au 23 janvier 2020. Ce prix couvre tout juste les coûts de production. »

À lire aussi : Viande porcine, accord tarifaire entre Carrefour et Herta pour 2020 (14/01/2020)

« Où va cette valeur ? »

La FRSEA et JA s’interrogent notamment sur l’écart de prix entre la production et les pièces en sortie d’abattoir qui « a fortement augmenté. Où va cette valeur ? Y aurait-il des pressions mises du côté des abatteurs et des industriels pour ne pas augmenter les prix aux producteurs ? Nous sommes bien loin de l’esprit dicté par les États-généraux de l’alimentation et d’une juste répartition de la valeur au sein de la filière ! »

À lire aussi : À cause de la peste porcine africaine, le prix du porc a doublé en Chine (09/01/2020)

E.R.