« Dans le cadre des enquêtes complémentaires conduites dans les élevages laitiers fournisseurs des établissements Chabert, la présence de la bactérie Escherichia coli O26 vient d’être identifiée dans deux de ces élevages », indique le ministère de l’Agriculture, dans un communiqué publié le 22 juin 2018.

Si les productions de fromages issues du premier élevage identifié comme contaminé ont été retirées du marché lors des précédents rappels, la fromagerie Chabert a engagé par précaution une nouvelle procédure de retrait-rappel, concernant deux lots de fromages Reblochon AOP. « Le lait de ces deux élevages est exclu de toute fabrication de fromages au lait cru », précise l’entreprise Chabert.

28 élevages sous « surveillance étroite »

« Depuis l’opération de retrait-rappel généralisé du 14 mai, l’ensemble des 28 élevages fournisseurs de lait pour la fabrication de reblochon dans l’usine Chabert de Cruseilles (Haute-Savoie) a été mis sous surveillance renforcée », précise Loïc Evain, directeur général adjoint de la Direction générale de l’alimentation (DGAL).

Ces 28 élevages font l’objet de prélèvements quotidiens. Pour Loïc Evain, « on ne peut pas exclure que la bactérie Escherichia coli O26 soit retrouvée dans d’autres élevages ».

Avec l’AFP