« En 2018, la fabrication et la vente de la quasi-totalité des produits laitiers frais sont en recul autant en volume qu’en valeur, explique Jérôme Servières en ouverture de l’assemblée générale de l’organisation le 5 avril à Paris. Plusieurs facteurs sont en cause : déstructuration des repas, montée en puissance du snacking, détournement des produits laitiers et essor des produits vé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !