La Coordination rurale, dans un communiqué du 15 juin 2017, se dit indignée des 340 €/1 000 litres obtenus de la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL). Elle fustige surtout le syndicat majoritaire, qui, selon elle, se félicite de ce niveau « couvrant à peine les coûts de production ». Elle réaffirme que le juste prix dû aux agriculteurs est de 450 €/1 000 litres.

« L’ensemble des coopératives s’est engagé à payer le prix du lait pour le troisième trimestre à hauteur des coûts de production, publiait la FDSEA de la Sarthe sur son compte Twitter, le 15 juin. Pour la FDSEA et les JA de la Sarthe, ces coûts de production s’élèvent à 340 €/1 000 litres. C’est une victoire syndicale pour l’ensemble du réseau qui se bat depuis longtemps pour obtenir une réelle revalorisation du prix du lait. »

Un coût de production de 364 €/1 000 litres

La Coordination rurale rappelle que les coûts de production du lait sont estimés par l’Observatoire de la formation des prix et des marges « à 364 € en moyenne en France, avant rémunération du travail des producteurs. » Déjà, en août 2016, le syndicat s’était élevé contre l’accord entre la FNSEA et Lactalis pour un prix du lait bien en deçà de ce qu’il réclamait à l’époque.

Hélène ChaligneJournaliste web