Depuis le mois de février, les cotations européennes de la poudre de lait écrémé et du beurre se sont respectivement écroulées de 650 € la tonne et 500 €/tonne. En avril, le décrochage s’accélère (voir le graphique ci-dessous). « Les industriels ont de plus en plus de mal à trouver des clients pour les ingrédients laitiers, note Gérard You, à l’occasion d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !