« Au vu de la situation, Agrial doit revoir sa politique d’investissements pour mieux répartir son résultat, afin de redonner des perspectives à ses producteurs et ne pas se faire montrer du doigt dans l’environnement économique laitier de la Normandie », déclare la FRSEA Normandie dans un message publié hier sur Twitter, le 2 octobre 2018.

Ce tweet renvoie vers la pétition en ligne adressée au conseil d’administration de la coopérative dont la FRSEA affirme là aussi qu’il « doit revoir sa politique d’investissements pour mieux répartir son résultat, afin de redonner des perspectives à ses producteurs et ne pas se faire montrer du doigt dans l’environnement économique laitier de Normandie. »

« Le contexte est favorable à une augmentation »

Pour rappel, Agrial a annoncé au début de septembre un prix du lait de 310,62 €/1 000 l en septembre en Normandie, et de 315,62 €/1 000 l dans les Pays de Loire et la Bretagne. La FRSEA reprend aujourd’hui les mêmes arguments qu’à l’époque pour affirmer que « le contexte est favorable à une augmentation du prix du lait :

  • Des prix en hausse dans les autres entreprises du secteur ;
  • Une baisse de la production en Europe à cause de la sécheresse ;
  • L’engagement des acteurs de la filière dans les États-généraux de l’alimentation. »