« En l’absence d’accord sur l’application de la formule du prix du lait jusqu’alors en usage depuis 2018, les représentants de Sunlait et Savencia […] ont négocié un prix à-valoir sur le lait conventionnel pour le premier trimestre de 2020 », annonce Sunlait dans une lettre ouverte à ses adhérents à la fin de décembre 2019. Si la moyenne nationale s’élève à 340,28 €/1 000 litres, sur le terrain, les prix vont de 337 €/1 000 litres en Basse-Normandie à 346 €/1 000 litres sur le nord des Ardennes.

Négociations toujours en cours sur l’accord-cadre

« L’accord-cadre n’a pas été modifié depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’alimentation, confirme Xavier Briot, animateur de Sunlait. Les négociations sont toujours en cours. » Aucune médiation n’est pour l’heure envisagée. En parallèle, la formule de prix utilisée depuis 2018 a été mise sur le carreau au début de l’année, « faute de représentativité des échanges entre les deux parties. »

C’est donc avec ce prix à-valoir, autrement dit « sujet à révisions », que les éleveurs auront à composer jusqu’au mois de mars. « Des travaux seront menés durant ce trimestre avec, pour objectif, la mise en œuvre d’une formule de prix en 2020 et la régularisation du à-valoir », rassure toutefois Sunlait.

Pour le lait bio, les prix de base sont d’ores et déjà fixés pour l’année 2020 : 485 €/1 000 litres au premier trimestre, 425 €/1 000 litres au deuxième, 505 €/1 000 litres au troisième et 495 €/1 000 litres pour la fin de l’année.

A. Courty