« Nous sommes solidaires des éleveurs, déclare Jean-Louis Briand, secrétaire général de la Fédération des chasseurs de la Drôme en charge de la communication. Nous avons recueilli plus de 1 000 photos. Nous avons été très surpris de visionner 13 loups pour une même meute, alors que nous étions habitués à en observer 4 à 5 seulement par meute. »

Tous les clichés sont datés précisément, ce qui permettra aussi d’en savoir un peu plus sur l’effectif.

« Celui-ci est très sous-évalué par rapport à la réalité, estime Jean-Louis Briand. Nous ne sommes pas contre le prédateur, mais nous voulons une gestion plus rigoureuse. Il y a trop de loups, trop d’attaques sur les troupeaux et trop d’attaques sur le gibier. »

Les chasseurs ont déjà pris des mesures pour ne plus tirer de mouflons, car les effectifs ont fortement réduit ces dernières années. Ils ont aussi transmis les clichés au préfet et espèrent qu’ils seront pris en compte pour une gestion du loup « plus rigoureuse », déclare Jean-Louis Briand.

M.-F.M.