Un loup semait la terreur dans le secteur du Val-d’Ajol à la frontière entre les Vosges et la Haute-Saône depuis la fin du mois d’août. La préfète avait donc autorisé un tir de défense simple pour faire face à la pression sur les troupeaux. L’animal a été abattu dans la nuit du 22 au 23 septembre 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
63%

Vous avez parcouru 63% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !