L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a authentifié le prédateur sur un cliché pris le 20 novembre 2019 par un observateur sur la commune de Saint-Thomas-de-Conac, une commune au sud du département, proche du littoral, située à 80 km au nord de Bordeaux.

Des brebis mortes

« Cet événement est à rapprocher de la confirmation par la mairie de Mortagne, le 21 novembre, de la découverte de brebis mortes, il y a une quinzaine de jours sur la ferme bio de la Gravelle », indique la préfecture dans son communiqué de presse.

L’ONCFS ne semble pas dans la capacité d’affirmer le lien entre les faits en raison des délais et poursuit ses investigations pour déterminer l’origine de l’animal et collecter des informations pour mieux le localiser.


La préfecture demande de signaler « rapidement au service départemental compétent de l’ONCFS toute observation suspecte de grand canidé ou tout constat d’attaque sur animaux sauvages ou bétail domestique. »

Comme les loups peuvent parcourir plusieurs dizaines de kilomètres dans une même journée, les départements voisins devraient eux aussi garder un œil vigilant.

> Voir aussi : Les loups continuent d’élargir leur territoire (25/11/2019)

M.-F. Malterre