« Les populations de lynx ont explosé en Suisse au cours de ces dernières années, souligne Éric Erb, président l’Association romande sans les grands prédateurs (ARsansGP). La densité a grimpé à un lynx pour 20 km² dans notre région. Le prédateur décime les effectifs de chamois et de chevreuil. » Pour que la pression soit supportable, le responsable estime que la densité devrait redescendre à un lynx pour 150 km². « Il est urgent que la population du prédateur soit régulée », insiste-t-il.

Plusieurs meutes

Les éleveurs et chasseurs de l’association, présents aux rencontres du col du Glandon les 18 et 19 août 2017, s’inquiètent aussi au sujet du loup. Plusieurs meutes sont présentes en Suisse. Des attaques ont lieu sur les troupeaux. « La situation devient intenable pour les paysans de montagne, déclare Éric Erb », qui signale des accidents entre randonneurs et chiens de protection se sont produits sur le territoire.

M.-F. M.