Les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) du service départemental des Alpes-Maritimes assistés par les brigades mobiles d’intervention ont participé à l’opération sur instruction du préfet des Alpes-Maritimes.

« Une distance de fuite amoindrie »

« Ce jeune animal avait un comportement anormal en venant s’alimenter dans les gamelles aux animaux domestiques des résidents », relate le réseau loup-lynx, ajoutant que l’animal semblait « affaibli et très malade et présentait une distance de fuite amoindrie ».

Les spécialistes qui ont examiné de l’animal endormi ont observé des lésions étendues causées par la gale. « Après une nuit d’observation dans une clinique vétérinaire, il a été transféré dans un centre de soins spécialisé, habilité pour accueillir cette espèce », informe le réseau.

Soins et nourriture

Il est traité contre l’infestation parasitaire et la malnutrition. « Il reçoit une nourriture variée et abondante correspondant à ses besoins, mais afin de limiter les risques d’imprégnation, la prise en charge est réalisée dans une structure adaptée », souligne le réseau.

Le « traitement » pourrait durer plusieurs semaines. Il retrouvera le milieu naturel, que si « les autorités compétentes jugent « son état physiologique et comportemental » adapté. Dans le cas contraire, il intégrera une « structure spécialisée ».

M.-F. Malterre, d’après le réseau loup-lynx