Au 20 avril 2021, la pousse de l’herbe des prairies est en avance par rapport à la moyenne calculée sur la période de référence qui va de 1989 à 2018, selon la note d’Infos rapides mise en ligne le 30 avril 2021 par Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture. L’indice de rendement Isop à cette date s’établit à 119.

À lire aussi : Sécheresse, « on a commencé à amener du fourrage dans les prairies » (03/05/2021)

« La part de pousse réalisée au 20 avril est supérieure de 4 points à celle de la période de référence : elle représente 26 % de la pousse annuelle contre 22 % pour celle de référence », précise Agreste. La plupart des régions fourragères (71 %) sont excédentaires. Cinq régions sur douze ont un indice de rendement supérieur à 120. L’Auvergne-Rhône-Alpes est en tête avec une valeur à 127.

À lire aussi : sécheresse, s’il ne pleut pas, « nos bêtes iront à l’abattoir » (29/04/2021)

Le Sud conforme à la moyenne

En Paca et en Occitanie, la pousse cumulée jusqu’au 20 avril est normale, mais localement quelques zones sont déficitaires et enregistrent un indice de 90 %. Cela concerne certaines régions pyrénéennes ou des causses en Occitanie et celles du pourtour méditerranéen en Paca.

« L’absence de précipitations observée depuis mars associée à l’épisode de gel du début d’avril pourrait ralentir la pousse de l’herbe et avoir des conséquences sur la suite de la campagne », note Agreste.

Marie-France Malterre