« Dès le 1er mars 2018, le jambon « Bien Élevé » Brocéliande et tous les autres produits de la gamme seront issus de cochons nourris sans OGM et élevés sans antibiotique dès la naissance », assure la marque dans son communiqué diffusé le 1er février 2018. Jusqu’ici, l’absence de traitement antibiotique était garantie dès la fin du sevrage.

18 mois de tests

« Les éleveurs ont beaucoup appris et mutualisé leurs bonnes pratiques. À cela sont venues s’ajouter des technologies connectées qui leur permettent de suivre au plus près le bien-être de chaque animal, une première en France dans l’élevage porcin. Le lancement intervient après 18 mois de tests : 200 000 cochons ont d’ores et déjà été élevés selon le nouveau cahier des charges. »

Au passage, la gamme « Bien Élevés » s’élargit avec la mise sur le marché de deux nouveaux produits : un rôti et des minisaucissons. Brocéliande rappelle également que dans sa filière, les mâles ne sont pas castrés.