Pour le syndicat, la chute du cadran de Plérin (Côtes-d’Armor) depuis quelques semaines n’a rien d’étonnant. « Depuis six mois, les signaux sont là, affirme Pascal Aubry, le responsable de la section porcs de la CR, cité dans un communiqué de presse diffusé ce 9 octobre 2017. Les acteurs européens et américains de la filière poussent à la surproduction pour exporter vers la Chine. Or, cette dernière a repris sa production et va rapidement être autosuffisante. »

Besoin d’un « changement stratégique »

Face à des « marchés mondiaux saturés », la CR demande « un changement stratégique », et en particulier une « régulation européenne de l’offre qui tient compte de la demande, poursuit Pascal Aubry. Que l’on arrête de nous dire que c’est impossible ! Si nous ne le faisons pas, cette régulation se fera par la suppression d’élevages. […] Les éleveurs ne pourront pas faire face à une nouvelle crise, d’autant que la précédente n’est pas encore absorbée. »