« En 2016, la production porcine française est en progression de 1,5 % depuis le début de l’année, malgré un repli de 1,1 % en août, détaille Agreste dans sa note publiée le 25 octobre 2016. En septembre 2016, les abattages de porcins se replient de plus de 3 % en têtes et en poids. Depuis le début de 2016, ils augmentent de 0,4 % en têtes et progressent de 1,1 % en tonnage. »

Une demande importante

Le poids moyen des carcasses fléchissait en septembre par rapport à son niveau de 2015, « signe que les abattoirs font face à une demande importante. En septembre 2016, le prix moyen du porc charcutier classe E + S se situe à 1,66 €/kg de carcasse, en progression depuis le mois de juin, à l’instar des principaux cours européens, soutenus par de fortes exportations vers la Chine. »

Sur le plan commercial, les ventes françaises de viande porcine à l’étranger se replient de 1,6 % en glissement annuel. En revanche, en cumul depuis le début de 2016, elles progressent de près de 5, soit 18 000 tec de plus. « La situation est contrastée en fonction des destinations : 25 000 tec de moins vers l’Union européenne et 43 000 tec de plus vers les pays tiers (+66 000 tec vers la Chine). »

Moins de viande importée

Quant aux importations de viande, elles reculent au mois d’août : de 1,5 %, soit 730 tec. Cette réduction concerne notamment l’Allemagne, notre principal fournisseur.