Les abattages de porcins ont reculé de 1,4 % en têtes et 2,2 % en poids entre octobre 2015 et 2016. C’est ce qu’annonce Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans une note d’Infos rapides mise en ligne ce 29 novembre 2016. Le poids moyen des carcasses se replie de 700 g pour atteindre 82,6 kg, ce qui témoigne de la demande soutenue de viande porcine.

Le boom des exportations

De janvier à septembre 2016, la production française progresse de près de 1 % en volume, « malgré un repli de 4,1 % en septembre, lié à la baisse des abattages. En septembre, les exportations françaises de viande porcine se replient de 2,7 % en glissement annuel. En revanche, elles progressent de près de 4 % en cumul depuis le début de 2016, soit 16 500 tec de plus. »

Sur cette période, les exportations de la France vers l’Union européenne chutent de 27 500 tec, alors que celles vers la Chine bondissent de 46 000 tec. « Au cours des trois premiers trimestres, les importations reculent (–1,5 %, soit 32 000 tec de moins) essentiellement en provenance de l’Allemagne et de l’Espagne. La consommation est en baisse de 2 % sur la période de janvier à septembre. »

Votre analyse marché - Porcs

Baisse de 1,2 centime

Le prix de base du porc s’est établi à 1,218 €/kg ce jeudi 26 novembre 2020, au Marché du porc breton (MPB) de Plérin, dans les Côtes-d’Armor.