Des investigations complémentaires sont en cours pour identifier l’origine de la contamination. Les trois élevages ayant fourni des animaux à l’élevage contaminé, ainsi que onze autres élevages porcins, situés dans un rayon de 5 km autour de l’élevage foyer, ont été placés sous arrêté préfectoral de mise sous surveillance (APMS).

Perte du statut « indemne »

Le département des Pyrénées-Atlantiques perd son statut « indemne » vis-à-vis de la maladie. Les échanges d’animaux provenant des Pyrénées-Atlantiques et à destination de tout autre département français indemne ou d’un autre État membre de l’UE indemne, sont soumis à un certain nombre de conditions (obtention d’un laissez-passer sanitaire pour l’éleveur ou le transporteur, 90 jours minimum de résidence, dépistages…).

E.C.