« La production porcine française se replie de plus de 9 % en janvier 2017, en lien avec la baisse des effectifs de porcs à l’engrais constatée lors de l’enquête cheptel de novembre 2016, commente Agreste dans sa note. D’autre part, le nombre de porcins abattus en décembre 2016 étant très supérieur à celui de décembre 2015, les abattages de janvier sont moins nombreux et la production est réduite dans la même proportion. »

Cela explique en partie, la chute des exportations françaises de viande porcine en janvier : –9 %, soit 4 200 tec de moins. « La situation est similaire selon les principales destinations : –2 000 tec de moins vers l’Union européenne et –2 200 tec de moins vers les pays tiers. La Chine réduit ses achats de 20 % par rapport à janvier 2016. Dans le même temps, les importations de viande porcine se replient également : –1,3 %, soit 600 tec de moins. » Bilan, le solde commercial est négatif en volume.

Votre analyse marché - Porcs

Cours une nouvelle fois reconduit

Le prix de base du porc s’est établi à 1,698 €/kg ce mercredi 25 mai 2022, au Marché du porc breton (MPB) de Plérin, dans les Côtes-d’Armor.