Ce rapprochement annoncé depuis plusieurs mois donne naissance à un nouveau leader dans la filière porcine dans le Grand Ouest : 4,2 millions de porcs seront produits chaque année par les 1 000 éleveurs coopérateurs, appuyés par 800 collaborateurs d’élevage. Evel’Up affiche un chiffre d’affaires cumulé de 800 millions d’euros.

Lors de l’assemblée générale, la nouvelle gouvernance a été présentée : Guillaume Roué (président de Prestor) prendra la fonction de président d’Evel’Up et Philippe Bizien (président de Aveltis), celle de président délégué. Le directeur général sera Thierry Gallou, en charge des pôles stratégie et territoire, et Olivier Cormier assurera la direction générale déléguée en charge des pôles métiers et supports.

« Cette fusion est un projet longuement mûri par les administrateurs des deux coopératives, qui se sont d’abord unies sur un plan commercial dès juin 2017 au sein du GIE Éleveurs de Porcs en France », explique un communiqué diffusé par la nouvelle structure.

Les dirigeants « entendent faire d’Evel’Up le leader sur le marché pour relever les défis qui les attendent : être compétitif sur le prix de revient, valoriser les animaux des adhérents sur tous les marchés porteurs, promouvoir la consommation de viande de porcs et répondre aux attentes sociétales grâce à la R&D. Et tout ceci au cœur d’un environnement très changeant avec le bouleversement du secteur de l’alimentation », conclut le communiqué.