Afin de dispoer en France « d’une unité de régénération capable de valoriser 10 000 tonnes minimum de films plastiques usagés, principalement films étirables d’enrubannage » Adivalor (1) a lancé le 4 décembre 2020 un appel à manifestation d’intérêt.

La date limite de dépôt de candidature pour la création d’une ligne de régénération de films agricoles étirables usagés d’enrubannageest fixée au 31 janvier 2021.

Du recyclage chez nos voisins européens

La matière plastique recyclée sera utilisé en remplacement de matière plastique neuve, dans la fabrication de sacs poubelles ou de films plastiques étirables », précise Pierre de Lépinau, le directeur Général d’Adivalor.

En 2019, 19 000 tonnes de films agricoles usagés d’enrubannage ont été collectées en France par Adivalor, soit un taux de collecte estimé à plus de 70%.

Aujourd’hui, « plus de la moitié des films d’enrubannage collectés sont recyclés en France, dans les usines des sociétés Barbier en Haute loire, et Suez Recyclage dans le Maine et Loire », précise Pierre de Lépinau. L’autre moitié est recyclée dans des usines localisées dans différents pays européens (Espagne, Pays-Bas, Allemagne et Pologne).

100% des plastiques usagés recyclés d’ici à 2025 ?

Pour Pierre de Lépinau, « cette action s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Agriculture Plastique Environnement », portée par le CPA, le comité français des plastiques en agriculture. Elle vise à consolider l’objectif de recycler 100% des plastiques agricoles en privilégiant des outils industriels implantés sur le territoire national.

« En 2019, 100% des plastiques collectés ont été recyclés, affirme le directeur d’Adivalor. Il nous reste à collecter 100% [des plastiques usagés] » pour atteindre l’objectif. Ce dernier est atteignable d’ici à 2025 si tous les utilisateurs rapportent leurs plastiques usagés à leurs fournisseurs, estime Pierre de Lépinau.

Raphaëlle Borget

(1) Agriculteurs, distributeurs, industriels pour la valorisation des déchets agricoles