Les abattoirs français sont en pleine phase de modernisation. Au total, dans le cadre du plan de relance, l’État a déjà attribué plus de 84 millions d’euros d’aides, notamment afin d’améliorer la prise en charge du bien-être animal. 132 dossiers ont déjà été sélectionnés, mais les comités de sélection « continueront de se réunir pour traiter les dossiers déposés mais non instruits », précise le ministère de l’agriculture.

La moyenne des aides par dossier atteint 640 000 euros, alors que le montant pour chaque dossier s’échelonne de 3 000 euros à 2 millions d’euros. Les projets concernent tous types d’abattoirs (animaux de boucherie, volailles et multi-espèces).

> À lire aussi : Le gouvernement lance son « plan abattoirs » (05/07/2021)

390 emplois créés

« Cette mesure contribue notablement à l’amélioration de la protection animale, avec notamment 46 projets incluant des dispositifs de contrôle par vidéosurveillance », souligne le ministère. Ce plan de modernisation a aussi participé à la création de 390 emplois et à la formation de 1 215 employés.

Une procédure « dédiée sera mise en place afin de permettre aux porteurs de projets à l’Outre-mer de finaliser le dépôt de dossiers qu’ils ont initiés », précise aussi le ministère.

Marie-France Malterre