Dans une instruction technique diffusée ce 29 septembre 2016 au Bulletin officiel du ministère de l’Agriculture, la Direction générale de l’alimentation (DGAL) précise les modalités de mise en œuvre de la campagne 2017-2018 des visites sanitaires obligatoire dans les élevages de plus de 50 brebis ou de plus de 25 chèvres. Cette année, la thématique porte sur les avortements.

« L’objectif est de poursuivre les efforts de sensibilisation des acteurs sur les enjeux liés à la sous-déclaration des avortements en élevage de petits ruminants, d’une part, et de faire connaître et appliquer les mesures de prévention des risques zoonotiques en cas d’avortement, d’autre part », indique l’instruction.

Une campagne en deux temps

Ne seront visités en 2017 que les élevages à numéro EDE impairs, à partir du 1er février. L’année 2018 sera celle des élevages à numéro EDE pairs. La fin des enregistrements des visites sur le site de la téléprocédure est fixée au 31 janvier 2018 pour les élevages impairs et 2019 pour les pairs.

Votre analyse du marché - Ovins

Bon commerce

Les ventes de viande ovine vont bon train dans les GMS et les boucheries en raison d’une météo favorable aux grillades prévue pour le long week-end de la Pentecôte.