Selon le communiqué diffusé par le ministère, Stéphane Travert a demandé la suspension de toute activité forestière dans la zone d’observation renforcée (ZOR) au-delà de la chasse. De leur côté, les chasseurs souhaitaient que la chasse soit réouverte au plus vite dans cette zone.

Bloquer le virus

« La Fédération nationale des chasseurs souhaite qu’une partie de la zone ouest de la ZOR soit immédiatement ouverte à la chasse car nos homologues belges chassent tout juste à proximité », argumente-t-elle, promettant « toutes les mesures de biosécurité nécessaires ».

Le ministre de l’Agriculture a également annoncé que la mise en place de dispositifs visant à prévenir les mouvements de sangliers depuis la zone infectée belge vers le territoire national, est en cours d’étude.

29 cas en Belgique

La maladie est toujours, à ce jour, uniquement présente en Belgique. Selon les autorités belges, depuis le 13 septembre 2018, 29 cas de peste porcine africaine ont été détectés chez des sangliers trouvés morts dans la région d’Étalle, dans la province de Luxembourg.

Stéphane Travert a également présenté le bilan intermédiaire des actions de surveillance, de sensibilisation et de contrôle conduites depuis le 13 septembre. L’Anses devrait rendre rapidement les premiers résultats permettant de compléter le plan déjà mis en place.