« Si la maladie n’est pas encore totalement éradiquée, elle est sous contrôle et des signaux positifs indiquent une prochaine sortie de crise », se félicite le service public de Wallonie, dans une note publiée le 3 juin 2020. Après avoir donné le feu vert pour la reprise sous conditions des travaux forestiers le 24 mars dernier, les autorités wallonnes ont à nouveau autorisé la circulation en forêt en zone infectée par la peste porcine africaine (PPA) le 15 mai.

Éliminer les sangliers dans la zone infectée

« Dans un premier temps, seuls les citoyens habitant à proximité de la forêt gaumaise pourront profiter de cette réouverture. Le tourisme et les déplacements en voiture à des fins récréatives restent interdits jusqu’à nouvel ordre dans le cadre des mesures de confinement liées au Covid-19 », précise le service public de Wallonie.

Malgré cet assouplissement des mesures sanitaires, la garde n’est pas baissée. « Il reste une présence limitée de sangliers et pour éviter tout risque de contagion, les efforts pour éliminer la population de sangliers en zone infectée mais aussi en zones d’observation renforcée et de vigilance se poursuivront. » D’après les autorités wallonnes, aucun nouveau cas positif n’est à déplorer depuis la découverte d’un ossement porteur du virus le 4 mars dernier.

Progression en tache d’huile en Pologne

Alors que la situation semble s’améliorer en Belgique, les regards se tournent vers la Pologne, où la PPA poursuit sa dangereuse progression. « Depuis la confirmation [du virus] sur une laie accidentée le 4 novembre 2019 dans l’ouest du pays, les cas sauvages confirmés se répartissent dans deux zones situées dans l’est et dans l’ouest du pays, avec la zone centrale du pays indemne à ce jour, détaille la plateforme ESA (1), dans une note publiée le 2 juin. Une extension vers l’ouest a été observée avec notamment un cas confirmé le 24 mars 2020 à 10 km de la frontière allemande. »

Selon les autorités polonaises, la densification des déclarations [d’animaux positifs] au sein de la faune sauvage se poursuit dans la zone infectée de l’ouest du pays. Par ailleurs, d’après les informations communiquées par la Commission européenne le 24 mai dernier, un cas de PPA a été détecté dans une nouvelle région au nord du pays (voïvodie de Poméranie) « La progression en tache d’huile de la PPA d’est en ouest continue donc dans le nord-est de la Pologne », analyse la plateforme ESA.

V. Gu.

(1) Épidémiosurveillance santé animale.