Deux arrêtés signés le 17 janvier 2020 et publiés au Journal officiel le 19 janvier 2020, modifient les montants de l’aide aux bovins allaitant (ABA) et de l’aide aux bovins laitiers (ABL).

À lire aussi : La France a perdu un million de bovins en trois ans (14/10/2019)

Le coefficient stabilisateur revu à la hausse

Pour l’aide aux bovins allaitants, le coefficient stabilisateur passe de 0,975 à 1. Il est fixé tous les ans, dans l’objectif de respecter le nombre maximal de femelles primées au niveau national. Ce plafond fixé à 3 845 000 femelles par arrêté du 7 mai 2018.

Pour chaque demandeur le nombre de vaches primées au titre de la campagne de 2019 sera donc égal au nombre de femelles éligibles, dans la limite des plafonds.

  • Pour les vaches de rangs 1 à 50, l’aide est de 167,25 (166,75 € en 2018) ;
  • Pour les vaches de rangs 51 à 99, l’aide est de 121,25 € (idem en 2018) ;
  • Pour les vaches de rangs 100 à 139, le montant est inchangé à 62 €.

Pour l’aide aux bovins laitiers, le montant est de :

  • 81,75 € en zone de montagne, contre 77 € en 2018 ;
  • 40,20 € hors zone de montagne, contre 38 € en 2018.

Marie Salset