C’est dans un arrêté paru au Journal officiel le 5 décembre 2020 que le ministère de l’Agriculture modifie les montants des aides ovines et de l’aide caprine fixées par l’arrêté du 29 septembre 2020.

3,30 euros de plus pour l’aide ovine de base

  • Le montant unitaire de l’aide ovine de base est fixé à 22,30 € par animal primé, au lieu des 19 € initialement prévus.
  • Le montant de la majoration accordée aux 500 premières brebis primées à l’aide de base reste fixé à 2 euros par animal primé.
  • Le montant de l’aide ovine complémentaire pour les élevages ovins détenus par des nouveaux producteurs est fixé à 6,35 € par animal primé.

0,20 euro de plus pour l’aide caprine

Le montant unitaire de l’aide caprine pour la campagne de 2020 est dorénavant fixé à 15,60 € au lieu 15,40 € par animal primé.

> À lire aussi : Les montants définitifs des aides directes sont légèrement revalorisés (04/12/2020)

Alessandra Gambarini
Votre analyse du marché - Ovins

Demande en perte de vitesse

La demande en agneaux et brebis ralentit, car après les vacances, les ménages doivent faire face aux dépenses de la rentrée des classes. Les nombreuses promotions (porcs, foires aux vins…) détournent aussi l’attention des consommateurs de la viande d’agneau. Bref, le commerce est plus compliqué.