« Avec plus de 336 000 têtes, les abattages d’agneaux CVJA sont en repli de 3,6 %, détaille Agreste dans sa note. Le poids moyen recule de plus de 1 %, autour de 18,9 kg/carcasse. En 2016 comme en 2015, la fête musulmane de l’Aïd el-Kebir a eu lieu au cours du mois de septembre, expliquant ainsi le pic des abattages entre août et septembre : +16 % en 2015 et +15 % en 2016. »

En hausse sur les neuf premiers mois

Sur les neuf premiers mois de 2016 et en tonnage, les abattages d’agneaux ont progressé de plus de 3 % et ceux d’ovins de réforme de 3,5 %. « En août 2016, avec plus de 6 500 tec (tonnes-équivalent carcasse), la production est inférieure de plus de 3 % au niveau de 2015. » L’envol des importations en vif, de 9 %, n’a pas compensé le recul des disponibilités (–2 % d’abattages et –18 % d’exportations en vif).

Les importations de viande ont de nouveau reculé en août, de 5,7 %, en glissement annuel. Ce repli concerne nos principaux fournisseurs, à l’exception du Royaume-Uni dont les ventes vers l’Hexagone progressent de 15 % sur le mois. La consommation de viande ovine, calculée par bilan continue à baisser en glissement annuel : de 5 % en d’août et de 3 % sur les neuf premiers mois de 2016.