En avril, les abattages d’agneaux ont par ailleurs augmenté de 40 % par rapport à 2016, mais cette année-là Pâques tombait en mars, rappelle la note. Sur les quatre premiers mois de 2017, les abattages d’agneaux dépassent ceux de 2016, de 1 % en têtes et de 1,8 % en poids.

Repli des exportations en vif

En mars 2017, les exportations d’ovins vivants ont baissé de 36 %. Sur les trois premiers mois de l’année, le repli est de 2,4 %. Les ventes vers l’Italie ont chuté de 62 % (–19 500 têtes) alors que celles vers l’Espagne ont grimpé de 19 % (+19 000 ovins).

Du côté des importations, elles reculent de 61 % en mars. Sur le premier trimestre, avec 32 000 têtes, elles sont en retrait de 39 %.

Chute de la production

Au total en mars, la production ovine est en repli de 17 %. Au cours du même mois, les importations de viande (avec 85 000 tec) ont baissé de 5 % par rapport à 2016.

La consommation apparente continue de chuter : la baisse est de 11 % en mars et de 8 % lors du premier trimestre de 2017.