La FNSEA s’est félicitée de l’entrée en vigueur, au 1er janvier, de l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés (1), dans un communiqué diffusé le 2 janvier 2017.

« Une opportunité pour les producteurs »

« C’est une opportunité pour les producteurs de faire valoir la qualité de leurs produits transformés ou non, puisque l’étiquetage de l’origine des viandes fraîches est déjà en vigueur depuis 2015. La FNSEA, qui fait du #MangerFrançais l’une de ses priorités, est satisfaite que le travail des agriculteurs français soit reconnu. Nous ne doutons pas que les consommateurs prendront rapidement goût à l’information de qualité. »

E.C.

(1) Depuis le 1er janvier 2017 et pour une durée de deux ans, la France expérimente cet étiquetage, obligatoire dès que la part de viande est égale ou supérieure à 8 % du poids d’un produit préparé, et dès que la part de lait est égale ou supérieure à 50 % pour les produits laitiers.