« Après un épisode estival caniculaire, de meilleures conditions météorologiques ont favorisé la repousse de l’herbe et relancé la production », estime Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides diffusée le 13 novembre 2020. En cumul de janvier à septembre 2020, les livraisons de lait de vache atteignent 18,12 millions de tonnes (+0,8 %).

À lire aussi : Le prix de revient du lait estimé à 403 €/1 000 litres (16/11/2020)

Dans les grands bassins

Au total, sur le mois de septembre 2020, les éleveurs laitiers français ont livré 1,83 million de tonnes de lait de vache contre 1,81 million de tonnes l’an dernier sur la même période. En septembre toujours, le lait bio de vache représente 4,6 % de la collecte française et le lait destiné aux AOP et IGP, 15,8 %.

La progression de la collecte laitière en septembre s’observe essentiellement dans les plus grands bassins laitiers. C’est le cas dans le bassin du Grand Ouest (+1,5 %), la Normandie (+3,3 %), le Grand Est (+1,4 %) et dans le Nord Picardie (+0,8 %). « À l’inverse, [la collecte] recule dans les plus petits bassins laitiers, entre –0,4 % pour le Sud-Est et –2,9 % pour le Sud-Ouest », note Agreste.

Dans l’Union européenne à 27, Eurostat constate que la collecte laitière du mois d’août 2020 est stable par rapport à son niveau de 2019 (+0,3 %). « Sur un an, elle recule de 0,8 % en Allemagne et de 1,5 % aux Pays-Bas. En revanche, elle progresse de 2 % en Pologne, de 2,4 % en Irlande et plus légèrement en Espagne (+0,5 %). Elle est stable en Italie. »

À lire aussi : Prix du lait, le marché des produits laitiers tient bon (16/11/2020)

Éric Roussel