« L’aliment pour ruminants a progressé de 25 %, porté notamment par l’aliment pour vaches laitières, qui représente 60 % des tonnages destinés aux ruminants », notent le Snia et La Coopération Agricole nutrition animale dans leur note de conjoncture diffusée le 23 novembre 2021.

À lire aussi : La production d’aliments bio a triplé en dix ans (24/10/2021)

Un contexte économique tendu

Le secteur de la volaille enregistre une progression de ses volumes de 11 %, « portée par la production d’aliments pour les pondeuses ». Les tonnages destinés au secteur porcin augmentent également, de 10 %, notamment ceux pour les truies et les porcs à l’engrais.

« Ces hausses de production se font néanmoins dans un contexte économique tendu pour les filières, avec notamment des coûts élevés des différentes matières premières », soulignent le Snia et La Coopération Agricole nutrition animale.

À lire aussi : Crise des matières premières, les fabricants d’aliments du bétail craignent pour leurs marges (07/12/2021)

Éric Roussel