Lorsque son grand-père a commencé à cultiver du maïs sur l’exploitation dans les années 1950, on l’a pris pour un fou. Alors qu’il tente, aujourd’hui, d’introduire la culture du soja en Normandie, Damien Lecuir n’a pas peur de passer pour un hurluberlu. « Avec les défis climatiques, sociétaux et environnementaux qui se posent devant nous, il faut bien essayer des solutions nouvelles », avance...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !