Les négociations commerciales annuelles avancent. Les 8 et 9 février 2021, Lidl a annoncé la signature de trois accords, avec Sodiaal, Lactalis et Eurial, en vue d’une revalorisation du prix du lait payé aux producteurs.

« La distribution doit s’engager avec les industriels pour assurer une rémunération plus juste au monde agricole, assure Michel Biero, directeur exécutif des achats chez le distributeur aux 1 550 points de vente en France.

C’est avec ce type d’accord que nous pourrons changer la donne et permettre aux éleveurs de voir l’avenir plus sereinement. La condition reste la totale transparence entre les acteurs et notamment la précision du volume concerné par la hausse de prix. »

À lire aussi : Coup de rabot sur le prix du lait chez Lactalis, Sodiaal, Savencia en 2020 (08/02/2021)

Un prix de base à 370 €/1 000 litres pour le lait de vache

En ce qui concerne Lactalis et Sodiaal, l’accord conclu avec Lidl concerne le lait de vache et promet une revalorisation du prix de base à 370 €/1 000 litres sur les produits de marques nationales et de distributeurs commercialisés chez Lidl France.

Cet engagement concerne 230 millions de litres de lait chez Lactalis et 235 millions de litres de lait pour la coopérative Sodiaal. En prix réel, ces accords correspondent à une rémunération d’environ 385 €/1 000 litres pour les producteurs, toutes primes et qualités confondues.

En 2020, les accords conclus entre Lidl et Lactalis d’une part, et entre Lidl et Sodiaal de l’autre, annonçaient une valorisation du prix de base à hauteur de 365 €/1 000 litres.

Un prix réel à 790 €/1 000 litres pour le lait de chèvre

Du côté d’Eurial, branche laitière de la coopérative Agrial, l’accord signé avec Lidl porte sur le lait de chèvre, au travers de la marque Soignon. La revalorisation négociée fait grimper le prix réel à 790 €/1 000 litres, pour les fromages commercialisés chez Lidl. 5 millions de litres de lait sont directement concernés.

En 2020, l’engagement signé par Lidl et Eurial faisait état d’un prix réel à hauteur de 749 €/1 000 litres, sur une partie des volumes écoulés en fromages Soignon.

Alexandra Courty