Construite en co-entreprise entre Agrial et le groupe coopératif danois DLG via sa filiale Vilofoss, la capacité de production de cette usine baptisée Ouestmin pourrait représenter 20 % du marché français d’ici à 3 ans, soit plus de 50 000 tonnes produites chaque année, indique un communiqué commun des deux entreprises.

« La construction de l’usine Ouestmin représente la volonté forte et constante d’Agrial d’accompagner ses producteurs et de renforcer les filières laitières et bovines françaises, dans un contexte mondial de plus en plus volatil », a déclaré Arnaud Degoulet, président d’Agrial, cité dans le communiqué.

Avec un investissement de 12 millions d’euros, l’usine Ouestmin est le site de production de minéraux « le plus moderne d’Europe ». « Grâce à l’optimisation de ses process de fonctionnement, le site est de plus très économe en énergie : il consomme 60 % d’énergie en moins par rapport à une usine de minéraux classique », explique le communiqué.

« Dans un contexte d’évolution de l’élevage, l’enjeu est d’améliorer la compétitivité de l’offre d’aliments minéraux, au service de la compétitivité des éleveurs. Ainsi grâce à sa flexibilité, 40 % des minéraux produits dans l’usine sont fabriqués à la carte, en fonction de l’éleveur et de l’alimentation du troupeau ».