Si les effets de la loi EGAlim sur la répartition de la valeur ne se font pas ressentir, le texte porte d’autres applications qui sont, pour le coup, scrupuleusement suivies : depuis le 1er novembre 2019, les cantines scolaires sont contraintes de programmer un menu végétarien une fois par semaine.

Pouvoir choisir

Mais dans la Meurthe-et-Moselle, la mesure ne convient pas : un groupe (d’irréductibles) collégiens de Vézelise, a refusé, vendredi 15 novembre 2019, l’« escalope » de soja qui leur était servie à la cantine, rapporte Vosges-matin. Les adolescents n’ont pas pour autant demandé la suppression du menu végétarien, mais bien d’avoir le choix.

« Forcément OGM »

Dans leur combat, les élèves sont soutenus par leurs parents. Pour accompagner son fils, l’éleveur, Jean-Charles Régnard, a ainsi adressé une lettre à la principale du collège : « Je vous écris car j’ai appris que la cantine du collège allait servir un repas végétarien ce vendredi 15 novembre à nos enfants. Je suis choqué qu’il leur soit servi des escalopes de soja forcément OGM, avec des liants douteux. Étant éleveur, j’apporte la plus grande attention à la nourriture que je fournis à ma famille et à mes animaux qui ne reçoivent plus d’OGM depuis longtemps d’ailleurs. Je m’oppose à ce que vous leur serviez ces ersatz de viande d’origine inconnue. »

Des lentilles à la place

La principale du collège a finalement proposé un plat de lentilles aux collégiens réfractaires. Le conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle, en charge de la gestion de la restauration scolaire dans les collèges, a rappelé de son côté, dans un communiqué « garantir l’intégrité de ce qui est servi dans les assiettes des collégiens », tout en précisant que « les escalopes, préparées à base de protéines réhydratées de soja et de blé, servies ce vendredi 15 novembre, fabriquées par une entreprise en Vendée, sont certifiées par la centrale d’approvisionnement sans OGM ou dérivés, conformément aux directives européennes 1829 et 1830 de 2003 ».

392 escalopes de soja sur les 400 prévues ont été mangées par les autres collégiens.

Rosanne Aries