La réforme des filières laitières amenant les producteurs de lait de brebis à se réorganiser, la Fédération régionale des syndicats d’éleveurs laitiers (FRSEB) a été supprimée et remplacée par l’Association des producteurs de lait de brebis de l’aire de Roquefort (APLBR). La première négociait le prix du lait avec les industriels, la seconde, non.

Les éleveurs sont désormais regroupés dans six associations et organisations de producteurs (OP) « verticales », travaillant chacune pour un ou deux fabricants de roquefort et négociant les prix et les volumes individuellement (1). L’APLBR est une entité transversale qui aura pour mission de porter la voix des éleveurs, voire d’exercer un contre-pouvoir, au sein de la Confédération générale de Roquefort, où siègent également les industriels, et de l’organisme de gestion de l’AOP.

Relancer la communication

L’association compte quarante-quatre administrateurs, dont la moitié désignée par les OP, onze élus pour représenter les onze zones géographiques de l’aire de production et onze élus issus des syndicats. Le résultat des élections a été connu le 20 avril. La FDSEA de l’Aveyron obtient cinq postes, les JA trois et la Confédération paysanne également.

« Nous avons obtenu 30 % des voix, ce qui est plus que lorsque nous étions dans la FRSEB, se félicite Anthony Soulié, élu pour les JA. Cela prouve que, pour un tiers des producteurs, notre programme sur l’aide à l’installation des jeunes est important. Nous avons aussi en projet de relancer la communication générale sur le roquefort, dont le budget est passé de 2 millions à 600 000 €, depuis le début de la réforme. Il faut absolument faire repartir les ventes. »

L’APLBR pourrait aussi proposer, pour les OP, une trame commune de négociation des prix avec les industriels. Une commission de la production et de la connaissance des marchés sera mise en place. Le premier conseil d’administration de l’APLBR se tiendra le 2 mai. Il sera suivi, le lendemain, du premier conseil d’administration de la Confédération générale de roquefort qui réunira les quarante-quatre nouveaux administrateurs et les industriels.

Florence Jacquemoud

(1) Deux OP pour le roquefort Société (Lactalis), une association pour Coulet et Combes, une pour Vernières, un GIE pour Papillon et Carles, et la coop La Pastourelle.