Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Plus de desserts lactés, moins de yaourts

Lait
 - Plus de desserts lactés, moins de yaourts
© C. Faimali/GFA

Dans son enquête annuelle, Agreste souligne que les fabrications de laits liquides et de yaourts, les produits les plus consommés, étaient orientées à la baisse en 2015. Celles de crèmes conditionnées et de desserts lactés ont progressé. La progression de la collecte laitière française est globalement restée limitée (+0,1 %) comparée à celle de l’Union européenne (+2,2 %).

Pourquoi les laits liquides et les yaourts enregistrent-ils le recul la plus marqué des fabrications ? Parce que la demande intérieure était morose, explique Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans sa note publiée le 15 novembre 2016. « –3 % en 2015 après –1,5 % en 2014 pour les laits liquides conditionnés ; –3,9 % en 2015 après –2,6 % en 2014 pour les yaourts et laits fermentés. »

Les desserts lactés soutenus par l’exportation

À l’inverse, la production de desserts lactés progresse de 3,3 % contre +0,1 % en 2014. Elle est soutenue « en partie par des achats en légère hausse sur le marché intérieur (+0,6 %), mais aussi par un accroissement des exportations (+1,4 %). Celle de crème conditionnée est également en forte hausse (+8,8 %) », essentiellement grâce aux exportations vers l’Union européenne et les pays tiers (+14,3 %).

Quant à la fabrication de poudres infantiles, elle a atteint un niveau record : 136 000 tonnes, soit 6,9 % de plus qu’en 2014. « Après l’explosion des exportations (+40 % en 2014), la tendance s’est poursuivie en 2015 mais à un rythme moins soutenu (+7,7 %). » Les fabrications de poudre de lactosérum ont reculé de 0,5 % et leurs ventes de 17 % en valeur. Celles de beurre ont augmenté de 0,8 %, mais les exportations ont bondi de 10,8 %, à partir des stocks disponibles.

E.R.

Une collecte laitière quasi stable en 2015
Livraisons de lait de vache par bassin en 2015. Source : Agreste.

La suppression des quotas laitiers ne s’est pas traduite en France par un envol de la collecte française. Cette dernière a progressé de 0,1 % en 2015 pour atteindre 25,3 milliards de litres, alors que celle de l’Union européenne bondissait de 2,2 % par rapport à 2014. Dans un contexte de marché difficile, « le prix du lait au producteur a chuté de 14 % par rapport à 2014, soit 316 €/1 000 l, et retrouve son niveau de 2011, dans le sillage du prix des poudres de lait sur les marchés internationaux », détaille Agreste.

Cette stabilité de la collecte hexagonale cache des disparités régionales. « Dans les quatre bassins laitiers les plus producteurs, la collecte reste quasi stable, –0,1 % en Normandie, voire progresse légèrement, de 0,4 et 0,6 % dans les bassins du Grand Ouest, du Nord-Picardie et du Grand Est. Dans les cinq autres bassins, elle progresse en Charente-Poitou et dans le Sud-Est. Elle se réduit de 1 % en Auvergne-Limousin et dans le Centre, et de 2,5 % dans le bassin du Sud-Ouest. »

Une collecte bio toujours dynamique

La collecte de lait de vache bio a poursuivi sa progression, de 6,9 % par rapport à 2015, mais moins fortement qu’en 2014 (+8,7 %). Elle représente maintenant 2,3 % du volume de lait collecté en France. Elle a augmenté dans la plupart des bassins de production sauf dans le Sud-Ouest (–2,2 %), à l’instar de la collecte totale de lait. « Comme pour le lait conventionnel, les progressions [en bio] sont importantes dans les bassins les plus producteurs : Grand Ouest, Grand Est et Normandie, décrit Agreste. Dans les autres bassins, les volumes de lait bio restent faibles. »

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER