« Depuis sa mise en place effective en janvier 2018, il y a une déception concernant le Ceta du côté européen », a lancé Gérard Calbrix, économiste à l’Atla, lors de la conférence sur les marchés mondiaux du lait, organisée par l’Institut de l’élevage, ce mercredi 30 mai à Paris. Selon le spécialiste, « 90 % de la marge liée au contingent...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !