« La période est critique du point de vue organisationnel [pour les transformateurs laitiers] », souligne Benoît Rouyer, directeur en charge de l’économie et des territoires au sein de l’interprofession laitière (Cniel), dans sa note de conjoncture mensuelle. Saturation des outils, fluctuation des cours et réorganisation des débouchés obscurcissent le marché laitier.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !