L’élevage caprin peine à recruter en France. En mai 2017, la collecte de lait de chèvre était en repli de 3 % par rapport à mai 2016, selon le ministère de l’Agriculture. Dans ce contexte, Agrial a réaffirmé sa volonté de relancer sa filière caprine à l’occasion du Space 2017.

+ 5 millions de litres prévus pour la campagne de 2017-2018

En novembre 2016, la coopérative dévoilait la stratégie de développement de sa filière caprine, avançant « le besoin d’augmenter la collecte de lait de chèvre, en France, de 25 millions de litres, soit 5 millions de litres supplémentaires par an ». Ce plan de soutien, d’un montant de « 20 millions d’euros en trois ans », ambitionnait également « le recrutement d’une centaine de nouveaux éleveurs caprins ».

Un an plus tard, Agrial annonce « près de 20 nouveaux éleveurs ayant décidé de créer ou de développer leur activité ». La coopérative anticipe une progression de la collecte laitière de 5 millions de litres sur la campagne de 2017-2018, et affirme sa volonté de « développer ses activités auprès des GMS et de la restauration hors domicile ».

V. Gu.

Votre analyse du marché - Ovins

Vente fluide dans les bons agneaux

Les disponibilités sont modestes alors que certains marchés comme celui de Sancoins, sont fermés cette semaine. La demande est assez soutenue. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande est plus favorable aux éleveurs avec des tarifs mieux défendus sur le marché de Parthenay.