« Décembre 2017 a été un mois record pour la collecte bio », affirme la Fnab, dans un communiqué paru ce mardi 20 mars 2018. Selon le syndicat, près de 62 millions de litres ont été collectés sur le dernier mois de l’année, soit une progression de 43 % en un an. À partir de mai 2018, la Fnab anticipe une collecte annuelle « dépassant 800 millions de litres de lait bio ».

Arrivée en nombre de nouveaux producteurs

Selon Pierre Moineau, président de l’association LBF, « un grand nombre de nouveaux producteurs de lait bio va arriver à partir de la mi-2018 et jusqu’à la mi-2019, de nombreux producteurs ayant engagé leur conversion à l’agriculture biologique en 2016. Cette dynamique devrait ensuite se stabiliser, car il n’y a plus de nouvelles conversions. » Or, « la demande des consommateurs de lait bio progresse », constatent la Fnab et LBF, qui redoutent que « la demande ne soit pas satisfaite malgré l’augmentation de la production laitière bio prévue en 2018 ».

Les transformateurs « recherchent du lait bio »

La filière se veut donc confiante, d’autant que « les transformateurs sont à la recherche de lait bio, souligne Pierre Moineau. Il faut donc développer la production avec un rythme de conversions continu et soutenu ». Mais la Fnab prévient : « Nous resterons vigilants à ce que les producteurs ne soient pas la variable d’ajustement des industriels et des transformateurs. » Autre point d’attention, l’appui technique aux éleveurs, que Pierre Moineau juge « indispensable pour assurer la réussite des conversions. Le passage en agriculture biologique est loin d’être anodin. »

V. Gu.