« C’est très décevant, reconnaît le député européen José Bové, qui demande l’arrêt immédiat de la production du Bleu de Brebis Société et de sa commercialisation. La CGR a accouché d’une souris. Pourtant, près de soixante-dix personnes ont passé l’après-midi devant son siège, à Millau (Aveyron), aux côtés du maire de la ville, de celui de la communauté de communes sud du Larzac, du député aveyronnais LR Arnaud Viala et du député européen Franck Proust, pour défendre l’image du roquefort. Tous les élus ont pris position de la même manière, contre Lactalis. Il y a une unanimité très forte sur le territoire. »

Une mobilisation qui n’aura pas suffi pour que les éleveurs et les industriels qui siègent au conseil d’administration de la CGR se prononcent vraiment sur le sujet. Son président, Christian Gentil, étant aussi directeur général de Lactalis, n’a pas pris part aux discussions. En son absence, la séance a été animée par le vice-président Jérôme Faramond, éleveur et président de l’APLBR, principale organisation de producteurs qui livre son lait à… Société des caves, filiale de Lactalis détentrice de la marque Société. Difficile d’ignorer le poids de l’industriel dans ce conflit !

Florence Jacquemoud