« La filière des viandes limousines sous label rouge termine son année 2021 avec de belles progressions alors même que le contexte sanitaire et social n’était pas favorable au maintien des volumes », rapporte l’association Limousin Promotion, dans son communiqué de presse diffusé ce mercredi 16 février 2022 à l’occasion d’une conférence de presse organisée à Paris.

Limousin Promotion a en effet répertorié 429 points de vente supplémentaires sur un an, portant le total à 2 145 à l’échelle nationale (1). « Cette hausse concerne essentiellement le secteur de la grande distribution », relève Jean-Marc Escure, son directeur, qui espère que la boucherie traditionnelle va suivre.

> À lire aussi : Filière, la viande limousine sous label rouge séduit le consommateur (04/03/21)

Le bœuf limousin largement en tête

L’année 2021 a été particulièrement florissante pour le bœuf limousin, qui a vu ses ventes progresser de 24 % sur un an, soit une augmentation des volumes commercialisés de 1 415 tonnes. La catégorie « veau du limousin élevé sous la mère » connaît également une belle embellie (+4 %). En revanche, les ventes des viandes de « junior », de « veau sous la mère et veau rosé », d’agneau et de porc se replient en volume.

À travers ses nombreuses actions, Limousin Promotion espère redynamiser la commercialisation dans l’ensemble des catégories. En veau, « l’intégration de quatre cahiers des charges sous la bannière label rouge permet d’étoffer les gammes et de proposer une solution à chaque point de vente », poursuit Jean-Marc Escure.

En ovins, l’association accompagne les professionnels de la filière de l’Agneau du Limousin dans l’obtention du label rouge, actuellement identifié en indication géographique protégée (IGP) seulement.

Retour sur les temps forts de l’année

« 2021 a également été synonyme de valorisation des boucheries artisanales et indépendantes à travers notamment l’opération “Mon Boucher à la Côte” », indique Limousin Promotion. Douze opérations ont été menées aux quatre coins de l’Hexagone, incluant la participation de 292 points de vente. L’association compte d’ailleurs lancer la saison 2 cette année.

Plus récemment en début d’année 2022, un tour de France a été réalisé pour rencontrer et mettre à l’honneur dix-sept artisans bouchers lauréats.

Autre fait marquant, le développement du site e-commerce qui « permet, d’une part, aux bouchers engagés de mettre en ligne leurs produits et, d’autre part, aux consommateurs de les acheter puis de les retirer en click & collect ». « À ce stade, quatre boucheries artisanales ont rejoint la plateforme et cinq à six autres sont en cours de lancement », informe le directeur de Limousin Promotion.

Lucie Pouchard

(1) La filière des viandes limousines sous label rouge regroupe 2 145 points de vente en France en 2021, dont 56 % en boucheries artisanales, 41 % en GMS et 3 % en restaurants.

Votre analyse du marché - Veaux

L’offre reste limitée

Le niveau de l’offre reste faible sur l’ensemble des marchés européens. La semaine passée, les veaux naissants ont souffert de la chaleur, avec une mortalité plus forte et des animaux en moindre forme sur les marchés. Dans les ateliers d’engraissement, les performances ont été impactées, et la mévente dans les magasins a engendré des reports de sortie.