Cinquante éleveurs sont inscrits dans cette démarche, répartis sur la Bretagne, la Normandie et les Pays de la Loire avec 4 700 veaux abattus (chiffres de 2019). Dans le secteur de l’aval, le veau Bretanin regroupe 160 points de vente dont 80 % sont des bouchers artisanaux, qualifiés comme étant les « meilleurs ambassadeurs pour proposer à la vente notre veau fermier », soutiennent la présidente de la filiè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Veaux

Les prix sont en baisse

Si la demande des intégrateurs est stable pour le moment, un recul des mises en place est planifié dès la semaine prochaine pour limiter les sorties de février. Les expéditions vers l’Espagne, impactées par les fortes chaleurs et la consommation en berne sur le marché intérieur, conduisent à un commerce assez déprimé.