La finale des Ovinpiades n’aura finalement pas lieu cette année. Après les sélections dans les régions, les élèves d’établissements agricoles âgés de 16 à 24 ans devaient s’affronter pour obtenir le titre de meilleur jeune berger de l’année. La compétition devait se dérouler le 29 avril 2021 à la Bergerie nationale de Rambouillet, mais en raison du contexte sanitaire, Interbev Ovins et l’ensemble de la filière ovine ont décidé d’annuler les épreuves individuelles.

Une compétition pour susciter les vocations

Traditionnellement organisées lors du Salon de l’agriculture à Paris, ces Ovinpiades sont l’occasion de rencontrer la nouvelle génération d’éleveurs de brebis et susciter les vocations alors que la filière risque de manquer de bras au cours des prochaines années. « Plus d’un éleveur de brebis sur deux doit partir en retraite », soulignent les organisateurs, précisant que pour assurer le renouvellement des générations et le maintien de sa production, la filière ovine propose près de dix mille emplois d’éleveurs au cours de la prochaine décennie.

Promouvoir une installation hors cadre familial

L’épreuve collective va être maintenue. Les élèves doivent concevoir un reportage de cinq minutes pour présenter une installation hors cadre familial ou une installation atypique. « Les projets feront l’objet d’une première sélection au niveau interrégional », en avril, précisent les organisateurs. Les dix projets finalistes, présentés par des équipes de trois élèves, seront auditionnés le 29 avril 2021 en visioconférence par le jury composé de professionnels de la filière, d’enseignants et de communicants.

Marie-France Malterre