« L’été dernier, j’ai perdu 5 brebis à cause des loups et j’ai aperçu un lynx. » Danilo Garnier est éleveur de 120 brebis et chèvres à Val Pellice, dans le Piémont. Il est aussi berger. En été, il garde 400 brebis en alpage, qu’il prend en pension aux autres éleveurs. Après sa première attaque de loup en 2002, il a rapidement pris des chiens de protection, quatre...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !