Les intrusions se multiplient ces derniers jours sur les exploitations agricoles. Après la Loire-Atlantique, la Mayenne et la Vendée cette dernière semaine, c’est au tour du Maine-et-Loire de subir à nouveau un acte de violence. Le 13 août 2020 au matin, les parents d’un éleveur de porcs du nord de la Maine-et-Loire ont découvert, tagués à l’intérieur du bâtiment d’élevage, ces inscriptions ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !