Après 24 heures de tempête, les agriculteurs font un premier inventaire des dégâts

La serre, l’abri vulnérable par excellence

Courage à ceux qui font la traite

Les éleveurs risquent gros si l’électricité vient à manquer

Quand le château de cartes s’écroule

Le vent fait tomber les ballots les uns après les autres et la pluie s’occupe de les mouiller s’ils sont tombés sur la tranche.

C’est la tuile !

Autre point d’attention : les toitures. Qu’elles soient en tuile ou en ardoise, la tempête Ciara ne les épargne pas.

Les filets brise-vent aussi sont touchés. Ils ne sont pas faits pour supporter de telles forces.

Ça arrive toujours quand on est le moins prêt !

Renaud d’Hardivilliers